Epargne

Ma retraite de base en tant que salarié dans le secteur privé

Il faut savoir que la retraite est différente en fonction du secteur dans lequel on travaille. Les principaux secteurs sont les secteurs privés, publics et indépendants qui se divisent eux aussi en plusieurs sous catégories.

Dans cet article nous allons vous présenter la retraite dans le secteur privé.

Pour commencer, la retraite dans le secteur privé est divisé en deux parties :

  • Le régime de base qui est géré par la Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse (Cnav)
  • Le régime complémentaire géré par l’Agirc-Arrco

Concentrons nous déjà sur le régime de base géré par la Cnav.

L’âge de départ à la retraite

L’âge légal de départ à la retraite pour le secteur privé est fixé à 62 ans, mais l’âge du taux plein à 67 ans. Cependant il existe des conditions qui permettent à certaines personnes de partir à la retraite à partir de 55 ans. 

Les conditions sont les suivantes :

  • Une préretraite est possible à 55 ans dans le cas d’un handicap reconnu par l’État.
  • Un départ à 56 ans pour un début de carrière ayant commencé avant l’âge de 20 ans : c’est la préretraite carrière longue.
  • La préretraite pénibilité permet de partir en retraite à 60ans: pour les individus présentant une incapacité permanente supérieure ou égale à 20% reconnue par l’État ou encore si l’incapacité se situe entre 10% et 20% sous deux conditions: 
    • Avoir été exposé pendant 17 ans à des facteurs de risques professionnels
    • L’incapacité est liée à ces facteurs

Le calcul de la retraite de base 

La retraite de base à taux plein 

Pour pouvoir toucher sa retraite à taux plein, il faut avoir cotisé 172 trimestres ou avoir atteint les 67 ans. 

La retraite de base se calcule à partir de votre Salaire Annuel Moyen (SAM) et son montant est basé sur le salaire perçu des 25 meilleures années de votre carrière.

Néanmoins, il y existe un plafond appelé le PASS (Plafond Annuel de la Sécurité Sociale). En 2021 le PASS s’élève à 41 136€.

Si l’une de ces conditions est remplie alors on obtient le montant de sa retraite de base à taux plein de 50% sur son SAM.

Cependant si vous n’avez pas cotisé le nombre de trimestres requis, vous subirez une minoration de la pension correspondant au prorata entre le nombre de trimestres cotisés et le nombre de trimestres à valider.

Toutefois notre pension peut être affectée par plusieurs conditions :

 

La décote

Vous pouvez subir une décote si vous n’avez pas atteint le nombre de trimestre requis pour atteindre la durée légale de cotisation ou pour atteindre les 67 ans.

La méthode choisie est celle où le nombre est le plus avantageux pour vous, dans une limite de 20 trimestres maximum (sauf exceptions de préretraite citées ci-dessus)

Il faudra ensuite déduire le nombre de trimestres effectués par le nombre de trimestres nécessaires.

 

Prenons un exemple :

Julien veut partir à la retraite à 62 ans. Son SAM s’élèvera à 30 000€. Il aura cotisé 160 trimestres et il est né en 1959, il lui faut donc cotiser 173 trimestres.

Il lui faut donc 20 trimestres pour atteindre les 67 ans ou il faut faire le calcul suivant 173-160= 13 trimestres.

Julien va donc prendre les 13 trimestres car il s’agit du plus avantageux pour lui. 

La décote s’applique à 1.25% par trimestre donc 13 x 1.25% =16.25%

Comme son SAM est de 30 000€ sa pension à taux plein se calcul de la façon suivante :

30 000 x 50% x (160/173) = 13 872.83

Il faut appliquer la décote : 13 872.83 – (16.25% x 13 872.83) = 11 618.5€

11 618.5/12 = 968.2

La retraite de Julien est estimée à 968.2 euros par mois

Cependant le calcul est différent si vous partez à la retraite à 67 ans car vous n’appliquez pas la décote que vous avez effectué précédemment.

 

Prenons l’exemple suivant :

Yanis veut partir à la retraite à 67 ans. Il aura travaillé 160 trimestres et aura un SAM de 30 000€. Il aurait dû cotiser 173 trimestres .

Sa pension s’élèvera à 50% de 30 000€ ce qui fait 15 000€

On applique la proratisation :

15 000 x (160/173) = 13 872.8€

13 872.8/12 = 1 156.1€

Yanis aura donc une retraite de 1 156.1 euros par mois.

 

La surcote

La surcote s’applique si vous avez suffisamment cotisé et que vous avez atteint l’âge de la retraite mais que vous continuez à travailler pour améliorer votre retraite.

Le taux de la surcote est de 1.25% par trimestre supplémentaire.

A l’inverse de la décote, la surcote n’est pas plafonnée.

Elle est aussi viagère, c’est-à-dire qu’elle s’applique jusqu’au décès.

Prenons un exemple :

Marie a cotisé 6 trimestres de plus que sa durée de cotisations de base et part à la retraite à 67 ans.

On calcule sa surcote :

6 x 1.25% = 7.5%

Sa pension annuelle s’élève à 10 000€ par an

On y ajoute la surcote :

10 000 x (1+7.5%)= 10 750€ par an

 

Les autres conditions

l existe aussi d’autres conditions qui modifient votre retraite. 

Si vous êtes une femme vous pouvez avoir 4 trimestres de cotisation par enfant né et 4 trimestres de cotisation pour l’éducation de l’enfant.

De plus, si vous avez plus de trois enfants, vous recevrez une majoration de 10%. 

 

Voici un graphique pour résumer le régime de base de la retraite dans le secteur privé.

💡Cet article vous a plu ? Nous vous invitons de lire notre article dédié à la retraite complémentaire dans le secteur privé.

Besoin d’aide ? Contactez-nous

Vous avez des questions sur votre souscription ?
Nos experts sont disponibles pour vous accompagner de 9h à 18h, sur rendez-vous